-> Presse - présentation

Bonjour à tous.
Il y a une quinzaine d'années (une éternité !), alors que j'habitais à Lille et que je commençais à me faire connaître pour mon engagement zététique je suis passé à plusieurs reprises dans la presse locale.
Quand j'avais un site web "Esprit critique", au début des années 2000, j'avais mis en ligne les copies de ces anciens articles de presse. Mon site n'existe plus, mais maintenant que j'ai créé ce blog, qui est appelé à se développer, j'ai pensé qu'il serait bien de remettre ces quelques articles en ligne. Non pas qu'ils contiennent quoi que ce soit de vraiment spécial, mais ils ont l'avantage à la fois de me présenter, et surtout de bien résumer ma pensée, de bien synthétiser les quelques idées fondamentales que je défends toujours. De plus, les mettre en ligne permet d'y avoir accés facilement.
Ces articles sont mis ci-dessous, à la suite, à chaque fois avec l'image de l'article, suivie de ses références et du texte reproduit en entier.
Bonne lecture !
---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---

1.


[Olivier Schmouker, Nord Eclair, 17 mai 1998]


François Carlier chasse les fantômes et les charlatans
"Je donne un million de francs à qui aurait un don paranormal!"

COMMENT échapper au paranormal en cette fin de siècle ? A la télé, les " X-Files " et autres " Caméléon " ont un succès fou. Les galeries commerciales accueillent des salons de voyance. Et quelle n'est pas la star qui ne se dit pas la réincarnation d'un pharaon ? Seul contre tous, le Lillois François Carlier se dresse contre les charlatans, muni de sa seule épée, la science de la Zététique. En véritable paladin des temps modernes.

" Nord Eclair " : Vous lancez un défi, celui de donner un chèque d'un million de francs à qui aurait un don paranormal. C'est sérieux ?
François Carlier : " Bien sûr. Ce défi, ce n'est pas moi seul qui le lance, c'est le Cercle de Zététique, créé à Metz en 1994. Un drôle de nom qui vient en fait du philosophe grec Pyrrhon, qui avait pour principe de douter de tout tant que ce n'était pas prouvé scientifiquement. A l'origine de ce cercle, le célèbre magicien Gérard Majax qui a démonté plusieurs tours de charlatans ".

N.E. : Vous vous attachez donc à démystifier les gens qui prétendent avoir un don paranormal...
F.C. : " Et je peux vous dire qu'il y en a dans la région ! Dernièrement, j'ai assisté a une séance de spiritisme. Et j'ai démontré aux participants que si le verre bougeait, c'était uniquement grâce à la force musculaire des doigts. Et que pour peu que l'on retourne les lettres vers lesquelles se dirige le verre, les pseudo-messages de l'au-delà deviennent incohérents : ils n'ont de sens que quand celui qui dirige la séance voit les lettres... ".

N.E. : Et les maisons hantées ?
F.C. : "Un exemple typique. Je me suis rendu a la maison de Saint-Quentin, dans l'Aisne, où l'on entendait des bruits et où l'on retrouvait du sang sur les murs. La gendarmerie avait enquêté officiellement, avec ce truc de répandre une nuit de la farine dans le couloir : le matin, on avait encore retrouvé du sang, sans trace au sol. Et le colonel d'annoncer son trouble. Tous les médias se sont précipités sur l'affaire. Sans que jamais il n'y ait eu de véritable expertise scientifique, avant moi. Le fin mot de l'histoire, c'est que quelqu'un a très bien pu jeter du sang sur le mur avec une seringue, la maison n'ayant pas été surveillée durant la nuit. Et que le mari s'échappait la nuit pour rejoindre sa maîtresse (les bruits ?) et faisait tout pour obtenir la vente de la maison ".

N.E. : Vous devez casser les pieds de certains, à force de les contredire.
F.C. : " Le problème, c'est qu'aucun voyant ou autre ne supporte mes questions. D'ailleurs, je ne compte plus le nombre de fois où la sécurité m'a jeté dehors de salons de voyance. Ce qui est fort dommage pour les voyants, parce que ça les décrédibilise. En fait, je ne conteste pas le bien qu'ils font aux personnes désespérées qui ont besoin d'être écoutées et conseillées. Ce que je ne supporte pas, c'est que ces conseils sont basés sur une tromperie. Une tromperie qui rapporte beaucoup d'argent ".

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Attention: une malencontreuse erreur s'était glissée dans cet article. En effet, contrairement à ce que disait le titre, je ne possédais pas - c'est évident - un million de francs, et par conséquent ce n'était pas moi qui l'offrais. Seules trois personnes (Messieurs Jacques Théodore, Henri Broch et Gérard Majax) étaient à l'origine, avaient l'apanage et s'occupaient de l'organisation du prix-défi. À cette époque, cette somme d'un million de francs avait été déposée dans une banque par Monsieur Jacques Théodore.
Ce titre, qui m'attribuait une prérogative par erreur, m'avait été reproché. Mis à part cela, tout l'article est valable et vrai.
À ma connaissance, ce prix n'existe plus aujourd'hui.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


2.

[Bernard Krieger, Nord Eclair, 15 juillet 1999]

Cercle zététique.
L'esprit critique appliqué à l'étrange

Créé en 1994, le Cercle zététique entend stimuler l'esprit critique et appliquer la démarche scientifique aux phénomènes dits paranormaux. Y'a du boulot ! François Carlier, de Wahagnies, en est le responsable pour le Nord.


Le Cercle zététique, qu'est-ce donc ? Une secte ? Un groupe ésotérique ? De joyeux farfelus ? Pas du tout. C'est même tout le contraire. On s'en rend d'ailleurs vite compte en écoutant François Carlier, 31 ans, originaire de Wahagnies, ancien de LEA. (Langues étrangères appliquées) de Roubaix (où il a vécu deux ans) et titulaire d'une maîtrise touchant aux affaires et au commerce.
Volubile, le jeune homme apparaît comme un enquêteur passionné : "Ma grande activité depuis dix ans, c'est l'affaire Kennedy", précise-t-il, ajoutant qu'il recherche actuellement un éditeur pour faire connaître le fruit de ses recherches. Il pense aussi, déjà, à un autre ouvrage consacré à la démarche scientifique appliquée aux phénomènes paranormaux. Et on en vient au sujet.

Le Cercle veut remettre le scepticisme en action

François Carlier est un des fondateurs de ce Cercle zététique. Il en est devenu le responsable pour le Nord. Sa référence, c'est Henri Broch, physicien à l'université de Nice, spécialiste de mécanique quantique, membre de l'Académie des sciences de New York et auteur notamment de plusieurs ouvrages "démontant" tout ce qui paraît relever de pouvoirs hors du commun, de l'extraordinaire ou de l'histoire (ou de l'archéologie) mystérieuse. "C'est lui qui a remis à l'honneur la zététique, précise François Carlier. Cette démarche a été créée par le philosophe grec Pyrrhon, fondateur du scepticisme. Le mot vient de "zetein" qui veut dire chercher... Il s'agit tout simplement d'appliquer une réflexion raisonnée, objective, une démarche scientifique sans a priori, sans adhésion, ni rejet, à tous ces phénomènes...".

Défi lancé aux parapsychologues

Basée à Metz, cette association représente aujourd'hui un noyau de 20 à 30 actifs et un "cercle" d'environ 300 adhérents, lecteurs de la revue Enquêtes Z(5 numéros par an). Son président, Paul-Eric Blanrue, est un historien de formation qui s'est intéressé à l'énigme du Saint-Suaire de Turin. Dans l'entourage du Cercle, qu'ils soient membres ou pas, on découvre des têtes connues comme Gérard Majax, l'illusionniste, James Randi, un de ses homologues américains, ou encore Jacques Théodore, chercheur belge en immunologie.
Ces derniers lancent régulièrement des défis aux "parapsychologues", en leur demandant tout simplement de démontrer, devant eux, la réalité des pouvoirs qu'ils s'attribuent ou qu'on leur prête. Dernier exemple en date : Paco Rabanne qui prédit pour le 11 août, jour de l'éclipse, la chute de la station Mir sur Paris. Le Cercle est prêt à lui verser 200000 euros (1,3 millions de F) s'il a raison. Mais s'il se trompe, on lui demande de verser 10% de la somme à une œuvre de charité.

Pour l'instant, rien de paranormal à signaler

Au fil des années, François Carlier a accumulé et dévoré livres et documents, effectué plusieurs voyages aux Etats Unis (il connaît très bien les langues américaine et anglaise), donné des conférences, réalisé des enquêtes... Pour parfaire sa formation, il est même devenu magicien amateur.
Sa conclusion pour le moment ? "Pour l'instant, et à titre personnel, je n'ai pas constaté la réalité de phénomènes vraiment paranormaux. En dehors des cinq sens répertoriés, je n'en ai pas encore trouvé d'autres..."
Ce qu'il a surtout découvert, ce sont des trucs d'illusionnistes, l'exploitation de cet attrait des gens pour l'extraordinaire et le spectaculaire qui ne s'embarrasse ni de rigueur, ni d'honnêteté (avec la complicité plus ou moins volontaire des médias), d'habiles mises en scène ou mises en condition, des charlatans abusant de la crédulité, de l'ignorance ou de la détresse des gens, des gourous dangereux jouant avec les croyances, des manipulateurs utilisant des phénomènes physiques ou psychologiques bien connus, des histoires bizarres parties de rien, devenues rumeurs ou montées en épingle, sans enquête sérieuse, par la télévision...
Autant de personnages et de faits qui manquent cruellement , regrette-t-il, de contradicteurs ou de contre-expertises.
"La présence d'un huissier ne suffit pas à rendre vrai ce qui est faux, lui-même peut se faire abuser. Ce sont des spécialistes qui doivent procéder aux vérifications ou à l'expérimentation..."

Avis aux amateurs

Pour lui, l'esprit critique a encore énormément de chemin à faire dans notre société.
Les personnes souhaitant agrandir le Cercle zététique, qui devrait tenir son assemblée générale de l'an 2000 à Lille, peuvent le contacter au - - - - - - - - .
Les universitaires, chercheurs ou simples particuliers sont les bienvenus.

Esprit (critique), es-tu là ?

François Carlier a personnellement réalisé des enquêtes, étudié des cas et mené quelques réflexions. Quelques exemples.

Paco Rabanne

François Carlier se montre très sévère avec le styliste et sa prédiction du11 août (la chute de la station Mir sur Paris) : "Imaginez simplement qu'une seule personne, psychologiquement faible ou en détresse, mette fin à ses jours la veille... A croire que certaines célébrités oublient leurs responsabilités vis à vis de ceux qui les écoutent."

Mystères

M. Carlier explique que la célèbre émission de TF1 a disparu à la suite d'une plainte déposée auprès du CSA (l'arbitre en matière audiovisuelle). Un enregistrement, trafiqué au montage, avait fait passer pour réussie une expérience de voyance ratée en discréditant qui plus est un célèbre illusionniste!

Phénomènes étranges dans une maison

Après avoir enquêté sur une histoire de meubles qui bougent, de bruits dans les murs et de traces de sang bizarres sur les murs dans une maison située dans l'Aisne, M. Carlier a constaté que les investigations, plutôt sommaires, des gendarmes avaient laissé de la place à de nombreuses manipulations élémentaires. Pour lui, cette affaire pouvait très bien avoir été montée par un particulier soucieux de résoudre un problème personnel.

Spiritisme

"J'ai assisté à des séances de spiritisme. Où l'on présuppose, sans le prouver, qu'il existe un monde des esprits et surtout que l'on peut communiquer avec lui. Moi, je ne sais pas ce qu'il y a après la mort. Cela relève de la croyance. Chacun est libre de penser ce qu'il veut. Pour ma part, je n'ai jamais rien remarqué d'étrange lors de telles séances. On m'a dit: "C'est ta présence qui perturbe les esprits." J'ai répondu: "Si c'est moi qui les fais fuir, c'est que je suis vraiment très fort..."

Prudent quand même

François Carlier entend rester modeste et humble. Il ne veut pas défendre des dogmes scientifiques ou tomber dans un rationalisme borné. Il reconnaît que la science n'explique pas tout mais ajoute qu'il ne faut jamais pour autant abandonner son esprit critique, sa raison, face à ce que l'on désigne comme paranormal. Et pas besoin d'être scientifique pour être sceptique. Il suffit d'être informé... Pour lui, de toute façon, l'inexpliqué et l'extraordinaire existent déjà: dans le fonctionnement de l'univers, la mécanique quantique, l'effet placebo, le cerveau humain, la foudre en boule...

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

3.


[Barbara Six, La Croix du Nord, 20 août 1999]






Wahagnies
Survivant du 11 août

Vous êtes toujours là? Paris n'a pas brûlé? Le Cercle Zététique l'avait prédit! François Carlier, son président pour la région, dénonce une fois de plus "le charlatanisme intellectuel".

"Je suis un justicier intellectuel" se plaît à définir François Carlier. Pourtant ce jeune homme n'a rien d'un professeur Tournesol tombé sur la tête. Quant au mot "zététique", bien qu'il fasse sourire, il fait très sérieusement référence à tout ce qui a trait à la recherche. Amis sceptiques, bienvenue ! François Carlier, membre fondateur du cercle, s'attache ainsi à combattre l'irrationnel ou ce qu'il appelle les "supercheries intellectuelles".

"La voyance? c'est du bidon! L'astrologie? du pipeau! Le Triangle des Bermudes? Nous avons la preuve scientifique que rien d'extraordinaire ne s'y passe! En réalité, la Zététique est une méthode dont on se sert pour pénétrer la raison des choses" explique le zététicien, "analyser le paranormal de façon objective et sans a priori".

Vous y croyez, vous?

Pour vivre son combat, François Carlier lit sans compter: ouvrages scientifiques, théories de James Randi (pour dénoncer Geller qui ne pliait ses petites cuillères que grâce à un subterfuge)... C'est aussi un homme de terrain qui n'hésite pas à se déplacer pour analyser les phénomènes d'une maison hantée: "Je suis allé en 1994 en Belgique où on parlait de couteaux qui volaient seuls... Tout ce qu'on a pu dire, c'est que les couteaux volaient comme si on les avaient lancés. . . Cela pouvait être l'intention de n'importe qui! Je préfère envisager cette solution plutôt que de parler de maison habitée par Satan ou de parapsychologie!"

Pour débusquer les charlatans, François Carlier n'hésite pas non plus à fréquenter les salons de voyance... au risque de se faire mettre à la porte. Quand il voit des clients prêts à payer 400 F la séance, il bondit! "J'interpelle les voyants en disant que le Cercle Zététique offre un million de francs à quiconque est en mesure de démontrer - sous l 'œil de scientifiques et en laboratoire - ses soi-disant pouvoirs. Et jusqu'à ce jour, plus de 100 candidats s'y sont essayés et n'ont jamais prouvé l'existence du paranormal... Alors?!"


xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

4.


[Bernard Krieger, Nord Eclair, 02 octobre 1999]

Z comme... Zététique (1)
L'esprit critique et le paranormal !

Dans notre édition du 15 juillet dernier, nous avions présenté cette association baptisée "Cercle Zététique", née en 1994, ainsi que son représentant régional, François Carlier. Retrouvons-les ...

En voulant soumettre à des enquêtes sérieuses et à l'expérimentation scientifique les phénomènes dits paranormaux ou plus précisément ces personnes qui se disent capables de réaliser des prouesses hors du commun, le Cercle Zététique (du grec zetein qui veut dire chercher) a le mérite d'ouvrir un débat très actuel et de vouloir aider le grand public à faire la part des choses entre ce qui relève vraiment de la science, de la libre croyance, de l'inexpliqué, de la manipulation ou de l'irrationnel...
Ses outils? Le bon sens, l'esprit critique, la raison, l'enquête, l'expérimentation scientifique dans un domaine qui en manque cruellement ou qui y échappe...
L'association édite aussi un bulletin qui s'appelle "Enquête Z". dans le numéro 13 de la brochure, elle a, par exemple, soumis à l'examen la graphologie... Pour conclure que cette méthode n'a aucune base scientifique, ce qui n'empêche pas des entreprises françaises ou des cabinets de l'utiliser comme technique de recrutement. Alors que dans d'autres pays, elle a été bannie ou marginalisée car trop arbitraire.

Passionné d'investigations

Dans notre région, François Carlier est le représentant de cette association (et un des créateurs du Cercle). Dans le Nord, elle ne compte pour l'instant qu'une poignée de membres mais prépare déjà l'assemblée générale nationale qui aura lieu au printemps prochain à Lille. Le jeune homme, la trentaine, qui habite Wahagnies, a fait une partie de ses études supérieures au L.E.A. (Langues Etrangères Appliquées) de Roubaix avant de décrocher une maîtrise d'affaires et du commerce.
Passionné par l'investigation, il compte bien un jour écrire un livre consacré aux phénomènes paranormaux soumis à l'expérimentation scientifique... Nous lui consacrerons nos prochaines rubriques.

Zététique appliquée !

L'actualité estivale -l'éclipse du 11 août en l'occurrence - a apporté une belle illustration à la démarche de ce cercle. Démonstration.

D'abord, il y avait Paco Rabanne, célèbre couturier. Il avait, pouvait-on lire ici ou là, une dernière collection à présenter avant de quitter la haute couture ; il avait aussi, manifestement, un livre à vendre dans lequel, se basant sur une prophétie de Nostradamus, il annonçait, apprenait-on, la chute de la station Mir sur Vincennes (et une partie du Gers, on se demande bien pourquoi).
Ensuite, autre élément de l'affaire: l'arrivée d'un phénomène on ne peut plus naturel, que chacun a pu juger merveilleux, impressionnant, inquiétant, mais que des millions de gens ont pu observer (en dépit des aléas de la météo) grâce aux seules "prédictions" qui se soient vérifiées exactes, à la seconde et au kilomètre près: celles des astronomes. Le bilan de l'été a donc pu être constaté par tous: la station Mir, loin de se décrocher ce jour-là de son orbite, fut un point d'observation extraordinaire pour ses passagers (rentrés depuis sur terre a priori sans encombre.)

Les défis du cercle

Et le Cercle zététique dans tous ça ? A l'approche de l'éclipse du 11 août, il avait lancé à Paco Rabanne un défi : il était prêt à lui verser 200.000 euros (1,3 millions de francs) si sa prophétie se vérifiait mais lui demandait, en cas d'échec, de verser 10% de cette même somme à une bonne œuvre... Ce défi n'était pas une première pour le Cercle puisqu'il se tient prêt à remettre ladite somme à tout médium ou "sujet-psi" qui fera la preuve, en se soumettant à une vraie expérimentation scientifique, de ses pouvoirs hors du commun.

Des médias complices...

D'une manière générale, on l'a compris, l'association s'efforce de dénoncer, chaque fois que l'occasion lui en est donnée, tous ces personnages - que l'association désigne sous l'appellation "parapsychologues" - qui s'attribuent des pouvoirs paranormaux sans jamais pourtant faire la preuve de telles capacités. Le Cercle s'en prend également, au passage, à la complaisance d'une partie de la presse qui, sans précaution, sans enquête, se fait l'écho de tels personnages et donc les cautionne. Alors que bonne foi, sérieux ou désintérêt "économique" sont loin d'être au rendez-vous.
L'exemple de l'éclipse ne veut pas dire bien sûr que la science a toujours raison, mais dans le cas présent, il démontre qu'entre les prédictions fantaisistes, catastrophistes, voire irresponsables (qui peuvent très bien en effet influencer le comportement de certaines personnes) et les informations très précises des spécialistes de l'observation des astres, il n'y avait pas photo.

Traquer les escrocs et faussaires

En dehors de ces défis qu'il lance, comment procède le Cercle Zététique? Parmi les inspirateurs ou défenseurs de l'esprit critique face au paranormal, on découvre, par exemple, Henri Broch, physicien et enseignant à Nice, ou encore Gérard Majax, le célèbre magicien. On peut citer aussi Jacques Théodore, chercheur belge en immunologie.
Dans des ouvrages, ou sur des plateaux de télévision, ils s'efforcent de démasquer ceux qui affirment avoir des pouvoirs hors du commun, sans jamais les prouver, et ceux qui utilisent des trucs d'illusionniste ou de physique pour abuser leur public et asseoir un peu plus leur influence.
Pour le Cercle, ils ne sont en général que des escrocs, des gourous, d'habiles manipulateurs jouant dangereusement avec la spiritualité, les croyances, la détresse, les mythes ou de pseudo-vérités scientifiques... Les ouvrages de zététique passent ainsi en revue tous les domaines faisant l'objet de dérives: médecines douces, archéologie, études des astres, miracles religieux, phénomène OVNI...
En résumé, le Cercle zététique, si l'on suit bien sa démarche, entend tout simplement aider le grand public, parfois mal informé, à faire la part des choses entre le scientifiquement prouvé et les escroqueries et manipulations (il y a du ménage à faire), ce qui relève des opinions et croyances respectables (car n'aliénant pas les individus) et tout ce qu'il reste encore à explorer, avec toutefois une démarche rigoureuse et du bon sens.


xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

5.

[Bernard Krieger, Nord Eclair, 18 octobre 1999]

Z comme... Zététique (2)
Réhabiliter le bon sens: pas évident !

Revoici François Carlier, le représentant régional de cette association qui s'appelle Le Cercle Zététique (du grec "zetein" qui veut dire chercher). En compagnie de ce passionné d'investigation, retour sur cette démarche, peu fréquente, qui consiste à appliquer l'esprit critique et la méthode scientifique aux phénomènes dits paranormaux.

Nord-Eclair: Comment êtes-vous devenu délégué régional de cette association?
François Carlier:
Ça remonte à 1994. J'étais alors étudiant à Roubaix. C'est Paul-Eric Blanrue, historien, aujourd'hui président national, qui m'avait écrit sur les conseils d'Henri Broch que je connaissais. Il est physicien à Nice et inspirateur en France de la démarche zététique... C'est ainsi que j'ai fait partie des sept personnes qui ont créé le Cercle. Et comme j'habite le Nord, j'en suis devenu délégué régional. Chaque année, l'assemblée générale change de région et en l'an 2000 elle aura lieu à Lille, sans doute à la fin du printemps... Au départ, dans la région, j'étais tout seul. Maintenant, nous sommes cinq. Des étudiants, un magicien. Pas encore de scientifiques... Nous sommes en train de nous structurer.

Nord-Eclair: Qu'avez-vous fait depuis cinq ans?
François Carlier:
Ça fait longtemps que je m'intéresse à la démarche zététique. Pour me faire une idée du problème, j'ai tout simplement entrepris d'assister, personnellement, à des conférences, à des salons de la voyance, d'écouter et d'observer des parapsychologues à l'œuvre, et de suivre les réactions du public. Je suis même allé à une réunion organisée par une secte bien connue... J'ai aussi acheté énormément de livres, sur la numérologie par exemple, l'astrologie...

Inquiétante perte du sens critique

Nord-Eclair: Avez-vous un exemple de réunion à laquelle vous avez assisté?
François Carlier:
Oui. Dans un hôtel bien connu, à l'occasion du salon de la voyance à Lille, un voyant s'était, lors d'une soirée débat, livré à une séance d'hypnose. C'était d'un ridicule! Il a fait la même une autre fois sans une librairie ésotérique... Le plus frappant, c'était de constater l'absence de contradicteur, comme si tout le monde avait laissé son esprit critique à la porte. Je suis sûr que si le voyant avait dit "tiens, j'ai rencontré la yéti dans les toilettes de l'hôtel", les gens l'auraient cru! De quoi être inquiet.

Nord-Eclair: Et vous, vous n'avez rien dit?
François Carlier:
Si. J'ai levé le doigt pour dire que je n'étais pas d'accord avec la démonstration d'hypnose, trop grossière pour être crédible. En prenant le public à témoin. Mais personne n'a contesté. Au contraire. Et à l'entracte, l'organisation du salon m'a fait comprendre qu'il était temps pour moi de partir...

Nord-Eclair: Qu'avez-vous fait d'autre?
François Carlier:
Je me suis mis à l'illusionnisme dans un club. J'ai potassé beaucoup de livres et de documents parlant de magie. Je me suis spécialisé dans le mentalisme. C'est une branche de la magie où l'on ne joue pas sur les gros effets, façon David Copperfield, mais sur la suggestion, le détournement d'attention, la psychologie...

Beaucoup d'argent

Nord-Eclair: Des techniques qu'utilisent les gourous ou escrocs?
François Carlier:
Tout à fait. J'ai une anecdote personnellement très révélatrice du comportement des gens face à l'irrationnel. Elle m'a profondément marquée car elle touche le cœur du problème. Un jour, aux Etats Unis, j'ai fait un tour de prédiction à une amie, à quelqu'un donc qui me connaissait bien, moi et ma démarche. Cela consiste, après avoir mis un papier portant un nombre à six chiffres dans la poche de quelqu'un, à deviner le chiffre en question. C'est un tour mathématique qui utilise les propriétés des nombres. Rien de paranormal dans ce petit numéro très simple où 90% de l'effet réside dans la mise en scène. Mon amie a été épatée, mais c'est son attitude, tout de suite après, qui m'a estomaqué: elle est allée chercher un papier et m'a demandé d'y noter les chiffres du loto; elle était même prête à me payer. Elle a vraiment cru que j'avais un don de prédiction... Gérard Majax, membre d'honneur du Cercle, m'a dit un jour : "J'aurais pu être plus riche si j'avais été malhonnête". Maintenant, je le crois.

Nord-Eclair: Face aux phénomènes paranormaux, la tâche du Cercle Zététique est énorme. Quelle va être votre approche?
François Carlier:
Convaincre, expliquer... Allez dans une grande librairie et regardez au rayon ésotérisme, vous allez trouver mille livres sur les OVNI, l'astrologie, la voyance et peut-être un, seulement, se rapportant à la démarche zététique.
Aux Etats unis, le rapport est complètement différent. On y démonte plus facilement tous les pseudo-savoirs, les pseudo-médecines, les invraisemblances concernant l'archéologie mystérieuse, la voyance dont on peut faire son métier en France...
(à suivre)


xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

6.


[Bernard Krieger, Nord Eclair, 30 octobre 1999]


Z comme... Zététique (3)
Paranormal: arguments pour un vrai débat

Suite de notre rencontre avec François Carlier. Le responsable du Cercle Zététique du Nord veut, par l'information et le débat, aider le grand public à discerner le vrai du faux.

Voici le dernier volet de notre rencontre avec le jeune responsable (il aura bientôt 32 ans) de cette association qui entend réhabiliter l'esprit critique et l'investigation méthodique face aux phénomènes étranges. Face aussi à ces personnages qui se disent, ou que l'on dit, investis de "pouvoirs surnaturels"... Ecrivain et traducteur, François Carlier s'est intéressé au paranormal un peu comme tout le monde. Avec toutefois, chez lui, un petit quelque chose en plus : la volonté d'aller plus loin et d'obtenir des réponses aux questions.

N.E.: Où en êtes-vous de vos investigations, de vos démarches, face à tous ceux qui affichent des capacités ou des pouvoirs hors du commun?
F.C.:
Pour l'instant, par exemple, aux défis que j'ai lancés aux voyants sur Radio Boomerang et Radio Campus, je n'ai eu aucune réponse, aucun retour... Mais si, un jour, un voyant, un guérisseur, un magnétiseur, parvenait à me démontrer la réalité de ses pouvoirs, je serais le premier à faire du battage dans les milieux scientifiques pour faire part d'une avancée dans l'exploration du paranormal... Mais, à ce jour, à titre personnel, je n'ai rien constaté qui ne puisse s'expliquer de façon rationnelle ou par l'utilisation de trucages et de manipulations psychologiques... Moi, si je vous dis que je joue au tennis, je peux vous le prouver facilement, sans tricher. C'est ce que j'attends des parapsychologues...

Interpeller les politiques

N.E.: Si les voyants et autres personnages, que le Cercle Zététique appelle des parapsychologues, existent, c'est parce qu'ils ont un public.
F.C.:
Oui. Bien sûr. Dès que l'on parle du paranormal, on découvre qu'il y a une énorme hypocrisie ou ignorance autour de tout cela. Le cercle Zététique du Nord a d'ailleurs bien l'intention d'interpeller les hommes politiques, les chefs d'entreprises, les patrons de presse, pour leur demander une position claire sur la voyance, l'astrologie, histoire de savoir aussi s'ils ne consultent pas eux-mêmes dans le cadre de leurs activités...

N.E.: Que pensez-vous des associations qui, de bonne foi bien sûr, s'intéressent à l'étrange? Dans notre rubrique, nous en avons présenté quelques-unes...
F.C.:
Je leur dis, attention, documentez-vous bien, lisez tout, le pour et le contre... Sachez que l'on peut très facilement être abusé ou s'abuser tout seul. Nos sens et nos croyances nous trompent, et les parapsychologues le savent bien. Tout le problème de la démarche zététique, c'est d'aider les gens, par l'information, à faire la part des choses... Je le disais l'autre fois: allez dans une librairie et regardez au rayon ésotérique, vous allez voir mille ouvrages sur les extra-terrestres ou l'astrologie mais un seul, peut-être, sur la zététique. Je peux vous dire qu'aux Etats Unis, le rapport n'est pas aussi disproportionné.

"Les croyances doivent être respectées"

N.E.: Ne craignez-vous pas, en chemin, de vous en prendre aux croyances ou aux religions?
F.C.:
Non! Personnellement, je suis croyant et j'ai la foi. Dieu nous a donné un cerveau pour que l'on s'en serve. Je pense que des gens essayent de nous égarer, avec de mauvaises intentions. Il faut les démasquer pour justement voir le monde tel qu'il est. Tel que Dieu l'a créé. La zététique ne veut pas attaquer les religions ou la spiritualité. Elle veut dénoncer les mensonges, les trucages, les malhonnêtetés. Comme disait l'autre, enlever les ordures d'une pelouse ne détruit pas la pelouse. Tous ce qui relève de la conviction, de la morale, de la croyance doit être respecté. En revanche, si, par exemple, des textes sacrés affichent des prétentions scientifiques ou se lancent dans la prédiction d'événements, alors là, on peut les soumettre à la démarche critique.

Des phénomènes inexpliqués qui n'ont rien de paranormal

N.E.: Laissons de côté le paranormal. N'y a-t-il pas des faits, des événements, qui, dans ce monde, vous surprennent et qui, selon vous, méritent d'être explorés?
F.C.:
Bien sûr que si! La nature est aussi puissante que merveilleuse. Elle renferme des réalités passionnantes à étudier. Prenons l'effet placebo, il est constaté par les scientifiques et les médecins, mais ses mécanismes, qui relèvent du domaine de l'esprit et de la croyance, sont encore inconnus. Les dernières découvertes de la physique quantique touchent, elles, presque à l'irrationnel. les tentatives actuelles pour réconcilier les deux physiques, la quantique et la classique, vont sûrement ouvrir des portes.
Je pourrais aussi parler de l'évolution darwinienne des espèces et de la recherche des chaînons manquants. Ou encore de ce phénomène naturel et toujours très mystérieux qu'est la foudre en boule. Ce sont des réalités que l'on ne comprend pas. Et on n'est pas dans le paranormal.

Faire la part des choses

L'activité de François Carlier ne se borne pas à dénoncer ceux qui se servent du paranormal et de la puissance de la croyance pour abuser le grand public. Son but est surtout d'informer les gens, de leur recommander de ne jamais laisser leur esprit critique au vestiaire et de toujours bien peser, face à l'étrange, le pour et le contre.
M. Carlier souhaite à cet égard que le Cercle zététique soit un lieu où l'on approche de la vérité, où les arguments s'affrontent de façon constructive. Il résume: "Est-ce que le paranormal existe? Je ne sais pas. Je souhaite donc que le Cercle ne soit pas un club de sceptiques qui tournent en rond mais un lieu qui apporte des réponses aux questions que tout le monde peut se poser sur l'astrologie, la voyance, les médiums, les OVNI, en faisant appel à des contradicteurs compétents... Si un jour un autre Uri Geller me dit qu'il est capable de tordre les cuillères à distance, par sa seule volonté, je le confronterai, non pas à un huissier ou à un quidam, mais à Gérard Majax, sympathisant du Cercle, qui me dira s'il y a un truc d'illusionniste ou non. Si Majax me dit: "là, je ne comprends pas", alors seulement, on aura peut-être fait un pas vers une réalité du paranormal... Mais, pour l'instant, à ce petit jeu, c'est la démarche zététique qui est la plus convaincante..."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.